Avec la crise du Covid-19, la saison de football a été grandement perturbée. Même les entraînements étaient annulés et les jeunes joueurs et joueuses se sont retrouvés confinés sans pouvoir mettre les crampons sur un terrain de foot. Grâce à l’offre d’accompagnement individualisé en service premium, la Foot Breizh Académie est intervenue à domicile pour maintenir et même augmenter le bagage technique de certains jeunes. Blandine Le Bars, mère de Lilou, semble très satisfaite de ce service.

FBA : Vous pouvez nous présenter votre fille ?

BLB : Elle à 14 ans et demi. Elle joue au Stade Brestois 29. Nous habitons à Kersaint Plabennec (29).

FBA : Elle joue à quel poste ?

BLB : Elle est milieu défensif.

FBA : Elle joue en U15 ou U16 ?

BLB : Non, car il n’y a pas de groupe ni U16, ni U17. Elle joue donc directement en U18 !

FBA : Comment avez-vous connu la Foot Breizh Académie ?

BLB : Par hasard. Nous avons cherché un stage d’été en 2019 sur Internet. La présentation du contenu du stage semblait correspondre à nos attentes.

FBA : Lilou avait déjà fait des stages de foot avant ?

BLB : Oui, mais cela n’avait rien à voir avec celui de la Foot Breizh Académie. C’était des stages collectifs, beaucoup plus ludiques que techniques. Là elle a découvert vraiment l’univers du foot professionnel. Elle a adoré.

FBA : Pourquoi avoir choisi l’accompagnement individualisé ?

BLB : Lilou avait déjà vu ça lors du stage été. Nous, c’est sur Facebook que nous avons découvert le principe. Avec le confinement, Lilou tournait en rond. Taper juste dans un ballon dans le jardin, ne lui suffisait pas. Elle sentait qu’elle pouvait apprendre des choses qu’elle ne travaillait pas, ni en club, ni à la maison.

FBA : Vous avez pris quelle option ?

BLB : Le premium 1 pour voir. On ne le regrette pas. Déjà le stage été l’avait transformée. Elle avait progressé techniquement, mais aussi moralement. Là à domicile, c’est encore plus vrai. Yannick Salomon, le directeur de la Foot Breizh est venu en personne. Il y a eu des séances en visio conférence avec Rodolphe Leclerc et même de la préparation mentale. Nous avons été gâtés.

FBA : Quel bilan faîtes-vous de cette expérience ?

BLB : Lilou a encore progressé. Nous arrivons en fin du nombre de séances et déjà l’on se demande comment faire. Cela va être très difficile de s’en passer. Lilou, comme nous, nous attendons l’arrivée des coachs. Il y a une motivation intense que nous n’aurions jamais connue sans ce confinement. Les prestations ont largement débordé de nos attentes. On ne peut que conseiller à chacun de goûter à ce service qui est vraiment super.